The Congo Panorama ~ Le Panorama Congolais

 
Les Echos de Kinshasa:
News ~ Info/Actualités

Features and Special Reports (in french and english): Documents et Rapports spéciaux très importants
 
Documentation + Key Interviews
 
Commentaires ~ Editorials
 
Economy: contrats miniers signés
 
Important Speeches ~ Discours clés
 
Letters/Forum
 
Debates
 
Si vous ne connaissez pas vraiment Joseph Kabila, l’homme et sa vision lisez le message suivant: + Dans une interview à Jeune Afrique : Voici les vérités crues de Joseph Kabila !
 
Le FRONACORDE - NKOLO MBOKA: un nouveau mouvement des masses pour le Congo.

Adherez-y massivement!

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs: Lettre ouverte à tous mes compatriotes Congolais.

 
Le Président Joseph Kabila se prononce sur toutes les questions de l'heure. Neamoins, il est estimé que l'époque des dons présidentiels toujours détournés doit être révolue:
 
La privatisation du Congo s'accèlere:

Les princes du mobutisme et l’avenir de notre pays, commentaire critique de Kâ Mana

Kengo wa Dondo doit répondre aux crimes suivants:
 
L'implantation militaire des puissances occidentales sur le continent africain pour controler les matières prémières, une réalité évidente! La RDC ne deviendra jamais le pion américain dans la Région des Grands Lacs.

De la Françafrique à la Mafiafrique: François-Xavier Verschave. Entretien avec Enrico Porsia.

 
George Forrest répond à Global Witness:
 
Les Deux "Non" de Mzee Kabila:

Evaluation du projet de Constitution

 
Bilan de la transition ~ Transition assessment
 
Nationalisme, Culture & Society.

Ainsi Parla Patrice Lumumba:

Le combat révolutionaire de Pierre Mulele

Video Choc: Assassinat barbare, sauvage et terroriste de Patrice Lumumba!

VIDEO SHOCK: Watch Patrice Lumumba's savage and terrorist assassination here!

VIDEO SHOCK: La terreur du Roi Léopold II - King Leopold's terror in Congo. Watch it here!

Hommage à un veritable révolutionaire Lumumbiste: Léopold Amisi Soumialot parle de son défunt père, Gaston Soumialot.

Video: Ecoutez la voix de Gaston Soumialot ici.

Video: Le film réalisé par Jihal El Tahri et intitulé "L'Afrique en Morceaux: La tragédie des pays de la Région des Grands Lacs" desormais discrédité.

Regardez-le ici!

Video: Mobutu ou les 32 ans de démagogie, de kléptocratie, de terreur et de prédation! Film réalisé par Thierry Michel

Regardez-le ici! Mais attention! Ce film contient des mensonges, surtout à propos de Lumumba!

 
Congo at the ICJ ~ Verdict de la CPI
 
Horribles Photos du genocide au Congo: sickening photos of the genocide of the Congolese people committed by Rwandans, Ugandans and Burundians, backed by Western superpowers and multinationals.
 
Links/Liens
 
 

Le Général Padiri, Commandant de la 9ème région militaire, s’engage à neutraliser les forces négatives du Nord-Est de la Rdc

Sévère mise en garde du Général Padiri aux seigneurs de guerre et leurs miliciens qui entretiennent l’insécurité en Ituri et tout le Nord-Est de la Rdc pour troubler les élections. Le numéro 1 de la 9ème région militaire s’est engagé à les neutraliser.

Source: Digital Congo, Kinshasa 08/06/2006

En prévision de la tenue des élections générales en Rdc, le Commandant de la 9ème région militaire, le général Padiri Bulenda a décidé de neutraliser toutes les bandes armées qui continuent à semer la désolation au Nord-Est de la Rdc.

Le commandant de la 9ème région militaire, le général Padiri Bulenda s’est engagé, le mardi 6 juin dernier à neutraliser et à mettre hors d’état de nuire tous les miliciens opérant dans le Nord-Est de la République démocratique du Congo et ce, avant la tenue des élections générales.

Le général Padiri a lancé une sévère mise en garde aux seigneurs de guerre et aux commanditaires des conflits armés qui sévissent en Ituri, district en proie aux conflits inter-ethniques qui ont occasionné plus de soixante mille morts et cinq cent mille déplacés depuis 1998.

En outre, le commandant de la 9ème région militaire a invité les notables de l’Ituri frontalier avec l’Ouganda à prendre conscience de leurs responsabilités face aux atrocités que les groupes armés ne cessent de commettre sur la population civile.

Notons que la même source, la Commission nationale de désarmement, démobilisation et réinsertion des ex-combattants (Conader) lancera à partir du 15 juin, un programme de sensibilisation à l’intention des ex-combattants.

Au-delà de cette date, les miliciens qui n’auront pas rendu leurs armes seront traqués jusqu’à leur dernier tranchement, a souligné le général Padiri. Son souci est de voir l’Ituri être totalement pacifié pour permettre un développement socio-économique valable de cette partie de la province Orientale.

Il sied de rappeler que quelque seize mille miliciens ont été désarmés en Ituri depuis septembre 2004 dans le cadre du programme de Ddr. Mais en dépit de cela, environ mille cinq cents réfractaires au désarmement regroupés au sein du Mouvement révolutionnaire congolais (Mrc), continuent à déstabiliser et à menacer les premières élections démocratiques depuis plus de 40 ans.

Par ailleurs, Mgr Dieudonné Uringi, évêque de Bunia,déplore les persistantes violences en Ituri où les milices ne désarment toujours pas en dépit de la traque de la vaillante armée nationale soutenue par la Monuc appelée, elle, à mieux dissuader les groupes armés.

Les miliciens venus des groupes qui se sont livrés plusieurs batailles fratricides se sont coalisés dans le MRC et ont pour objectif de combattre les troupes de l’armée régulière, les Fardc. Quelques fois, ils attaquent les éléments de la Monuc. Ils sont mus essentiellement par des mobiles économiques. Mis hors jeu par l’armée régulière, ils ne veulent pas perdre leur territoire minier. Ici l’évêque n’a pas mâché ses mots quant à l’aide octroyée par l’Ouganda à ces troupes d’insurgés.

En 2005, après des affrontements armés, les Fardc ont saisi sur l’axe Nioka-Mahagi un camion d’éléments armés en provenance de ce pays voisin. La même année et en tournée pastorale à Jiba entre les cités de Fataki et Nioka vers la forêt de Dera, des villageois ont fait savoir à Mgr Dieudonné Uringi qu’ils enregistrent le passage régulier des camions ougandais venus chercher du bois rouge de cette partie de la RDC. Ils ont aussi ajouté subir des exactions des miliciens les obligeant à travailler gratuitement à la coupe de ces bois. Les grumes sont échangées contre des armes et des munitions de ce pays voisin. L’évêque de Bunia ne comprend pas non plus le fait que les repaires de ces chefs de guerre connus par les autorités congolaises ne soient pas l’objet d’une riposte armée en vue de les neutraliser. Des villageois ont rapporté à l’Ordinaire de Bunia avoir prévenu les Fardc d’attaques imminentes, sans obtenir une quelconque préparation de défense du coté des militaires congolais.

Dans le deuxième volet concernant les Fardc, Mgr Uringi a apprécié la vaillance de l’armée régulière. En mars 2006 et récemment les militaires des Fardc ont conquis plusieurs positions des miliciens. Toutefois, le prélat déplore le pillage systématique auquel se livrent les troupes régulières. Les miliciens délogés pillent la population locale en partant et les militaires qui les succèdent se livrent à la même pratique. L’évêque a déclaré s’en être ouvert auprès de la hiérarchie militaire sans résultats probants. Les chefs militaires ont révélé à ce propos que leurs hommes reçoivent 80 francs congolais par jour et payés irrégulièrement, d’où cette attitude de pillage des biens d’autrui. Finalement Mgr Uringi s’est adressé en haut lieu. Il a écrit personnellement aux présidents des chambres, assemblée nationale et sénat ainsi qu’au président de la République pour dénoncer cette situation. Dans l’attente de la réponse, l’Ordinaire du lieu a constaté que la commissaire de district a réussi à centraliser les recettes de cette circonscription administrative dans une seule banque. Il propose que la rétention se fasse à la source en vue de payer les soldes des militaires en opération dans l’Ituri. Une autre solution a été l’envoi des soldes des soldats congolais par la Monuc. Mgr s’est posé la question de savoir où on en est avec son application.

Le souhait de cette intervention de la Monuc par Mgr Uringi pour décanter la situation ne l’a pas empêché de formuler des réserves vis-à-vis de certaines attitudes de la force onusienne. La Monuc, a rappelé le prélat, a d’abord été régie par le chapitre 6 sur l’observation militaire. Depuis les choses ont changé, elle est maintenant régie par le chapitre 7 qui permet la défense armée si ses installations, son personnel et surtout la population civile sont attaqués. La Monuc, déplore l’évêque, réagit avec retard dans beaucoup de situations comme lors de cette attaque sur Mahagi en 2005. La Monuc n’a réagit que lorsque des jeunes gens ont lancé des pierres contre ses forces pour aller prêter main forte aux soldats des Fardc. L’évêque déplore également qu’elle aille tardivement aux opérations conjointes avec les forces congolaises régulières. Un dernier point concerne les deux forces armées. Mgr Uringi est intrigué par l’absence sur la rive congolaise du lac Albert de ces deux forces, à part dans les villes portuaires de Tchomia et Kaseyi. La Monuc se contente des patrouilles marines. Les armes légères peuvent entrer facilement au pays.

Back to top

 

Home | About | Contact