The Congo Panorama ~ Le Panorama Congolais

 
Les Echos de Kinshasa:
News ~ Info/Actualités

Features and Special Reports (in french and english): Documents et Rapports spéciaux très importants
 
Documentation + Key Interviews
 
Commentaires ~ Editorials
 
Economy: contrats miniers signés
 
Important Speeches ~ Discours clés
 
Letters/Forum
 
Debates
 
Si vous ne connaissez pas vraiment Joseph Kabila, l’homme et sa vision lisez le message suivant: + Dans une interview à Jeune Afrique : Voici les vérités crues de Joseph Kabila !
 
Le FRONACORDE - NKOLO MBOKA: un nouveau mouvement des masses pour le Congo.

Adherez-y massivement!

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs: Lettre ouverte à tous mes compatriotes Congolais.

 
Le Président Joseph Kabila se prononce sur toutes les questions de l'heure. Neamoins, il est estimé que l'époque des dons présidentiels toujours détournés doit être révolue:
 
La privatisation du Congo s'accèlere:

Les princes du mobutisme et l’avenir de notre pays, commentaire critique de Kâ Mana

Kengo wa Dondo doit répondre aux crimes suivants:
 
L'implantation militaire des puissances occidentales sur le continent africain pour controler les matières prémières, une réalité évidente! La RDC ne deviendra jamais le pion américain dans la Région des Grands Lacs.

De la Françafrique à la Mafiafrique: François-Xavier Verschave. Entretien avec Enrico Porsia.

 
George Forrest répond à Global Witness:
 
Les Deux "Non" de Mzee Kabila:

Evaluation du projet de Constitution

 
Bilan de la transition ~ Transition assessment
 
Nationalisme, Culture & Society.

Ainsi Parla Patrice Lumumba:

Le combat révolutionaire de Pierre Mulele

Video Choc: Assassinat barbare, sauvage et terroriste de Patrice Lumumba!

VIDEO SHOCK: Watch Patrice Lumumba's savage and terrorist assassination here!

VIDEO SHOCK: La terreur du Roi Léopold II - King Leopold's terror in Congo. Watch it here!

Hommage à un veritable révolutionaire Lumumbiste: Léopold Amisi Soumialot parle de son défunt père, Gaston Soumialot.

Video: Ecoutez la voix de Gaston Soumialot ici.

Video: Le film réalisé par Jihal El Tahri et intitulé "L'Afrique en Morceaux: La tragédie des pays de la Région des Grands Lacs" desormais discrédité.

Regardez-le ici!

Video: Mobutu ou les 32 ans de démagogie, de kléptocratie, de terreur et de prédation! Film réalisé par Thierry Michel

Regardez-le ici! Mais attention! Ce film contient des mensonges, surtout à propos de Lumumba!

 
Congo at the ICJ ~ Verdict de la CPI
 
Horribles Photos du genocide au Congo: sickening photos of the genocide of the Congolese people committed by Rwandans, Ugandans and Burundians, backed by Western superpowers and multinationals.
 
Links/Liens
 
 

Transition: les institutions d’accord pour des concertations avant les élections

Source: Kinshasa, 23.06.2006

Les animateurs de la transition sont favorables à la tenue des concertations avant l’organisation des élections, selon une déclaration de la présidence rendue publique jeudi soir à Kinshasa. Ces concertations se dérouleraient à deux niveaux, dans le cadre institutionnel, et ensuite, dans un cadre plus large à définir.

Ainsi, d’après la présidence de la République, tous les protagonistes animateurs des institutions de la transition ont d’abord exprimé sans réserve leur adhésion au calendrier électoral tel qu’établi par la Commission électorale indépendante (CEI). Pour eux, le 30 juillet 2006 est irréversible et non négociable. Néanmoins, ces animateurs approuvent tous également la nécessité de la tenue des concertations en vue de préserver la crédibilité et la sincérité du processus électoral.

Pour Léonard She Okitundu, Directeur de Cabinet du Chef de l'Etat, "ces concertations porteraient notamment, sur la sécurisation des candidats aux élections, leur accès aux médias et l’acceptation des résultats. Il serait aussi question de l’application effective du code de bonne conduite. Les discussions sur les éventuelles modalités desdites concertations se poursuivent au sein du cadre institutionnel qui se réunira à nouveau dans les prochains jours".

Message aux fidèles catholiques de la province ecclésiastique de Bukavu et aux hommes de bonne volonté.

Kinshasa, 20/06 (ACP).-Frères et sœurs bien-aimés,

1. Nous, Archevêque et Evêques de la province ecclésiastique de Bukavu, réunis en session ordinaire à la maison Amani du 14 au 16 juin, avons prié Dieu et Invoqué son Esprit sur notre pays, la République Démocratique du Congo, et sur chacun de vous, en ce tournant décisif de notre histoire. En effet, nous sommes à quelques semaines des élections générales qui commencent ce 30 juillet. Après des décennies, nous allons pouvoir enfin choisir nos dirigeants, de manière démocratique.

2. Nous sommes confiants que les prochaines élections Inaugureront une ère nouvelle de justice, de paix et de travail dans notre pays, mais chacun doit y contribuer. Si nous voulons aller de l'avant, il nous faut regarder en face nos responsabilités du temps présent tout en répondant aux défis de l'avenir du pays qui est placé entre nos mains par le biais de ces élections qui se profilent à l'horizon.

3. Chers frères et sœurs, trois ans durant nous vous avons assuré une éducation civique et électorale par des enseignements, des messages, des exhortations pour vous préparer à ce moment historique. Nous continuons à vous exhorter à vous préparer à ces élections avec le plus grand soin dans un authentique sens de responsabilité avec un esprit de communion fraternelle et de cohésion nationale par-delà le pluralisme et les clivages politiques du moment.

4. Nous pouvons être tentés de continuer à condamner une gestion discutable de la chose publique par nos dirigeants du passé qui nous a occasionné tant de misère. Toutefois, une telle attitude ne peut opérer à elle seule les changements que le peuple congolais appelle de tous ses vœux: le droit et le devoir de se choisir ses dirigeants qui gèrent la chose publique dans la transparence et pour le plus grand bien de tous. Il serait donc irresponsable de demeurer dans une attitude de passivité, de lamentations ou de résignation Interminables.

5. Mais, si le gros de la population aspire réellement à ces élections, il en est sans doute parmi nous qui n'y trouvent pas leur compte, qui les envisagent avec inquiétude et qui n'hésiteraient pas à les entraver en préférant garder le statu quo qu'ils connaissent plutôt que d'affronter une nouveauté qu'ils Ignorent et qui les déstabiliserait. De ce fait, ils pourraient être tentés de préférer privilégier par là leurs intérêts privés ou partisans au détriment du bien commun. Nous les exhortons eux aussi à placer l'Intérêt national par-dessus tout.

6. Que devons-nous faire? Nous devons faire preuve d'une vigilance particulièrement aiguë, d'un esprit de sacrifice et de persévérance pour le bien de notre pays. Nous mobiliser tous de notre mieux pour participer à ces élections chacun suivant la lumière de sa conscience, devant Dieu, devant les hommes et devant l'histoire. Devenir artisans de notre vie commune de demain en choisissant des hommes et des femmes pouvant réellement promouvoir les valeurs humaines et chrétiennes de la vérité, de la solidarité, de la justice, de la paix, du travail et qui soient tout voués au développement intégral de notre pays.

7. Il est important que chaque électeur prenne conscience de la valeur de son vote, les élections étant une voie appropriée pour sortir des ornières si nous ne voulons pas tourner en rond Indéfiniment, aller de transitions en transitions, de rébellions en rébellions, de conférences en dialogues, de dialogues en conclaves comme nous le vivons de façon tragique depuis si longtemps. Pareil enlisement est intolérable!

8. Il faut nous laisser guider par l'Esprit de vérité et d'amour. Laissons l'Esprit de Dieu nous libérer de la peur de l'autre qui engourdit la marche, de la haine qui divise, de la corruption qui aveugle, de la violence qui ravage. Il nous faut triompher de la tentation du repli identitaire sur la tribu, l'ethnie ou la région qui nous rend si fragiles. Ce sont là autant de passions qui peuvent bloquer la marche de notre Nation vers son plein épanouissement à l'heure où elle doit faire face aux défis de la mondialisation.

9. Nous devons aller aux élections dans un esprit démocratique. La démocratie ne signifie pas unanimité, mais le droit pour la majorité électorale de gérer la chose publique tout en étant ouverte à l'alternance démocratique au pouvoir dans les limites fixées par la loi. Les formations politiques n'ayant pas gagné les élections doivent se plier à la volonté de l'électorat, à la discipline républicaine ainsi définie. Elles doivent patiemment attendre leur tour par la voie des urnes et non des armes. L'opposition politique ne doit en aucun cas transformer des concitoyens en ennemis mais le reconnaître tout au plus des adversaires. Aussi, souhaitons-nous vivement que les hommes politiques laissent les prérogatives de la souveraineté au souverain primaire. Tel est l'esprit démocratique auquel nous sommes appelés à être formés à travers le processus électoral.

10. Chers frères et sœurs, nous vos pasteurs, nous vous confirmons que l'Eglise catholique n'a pas de candidat mais nous vous exhortons à élire « des hommes nouveaux, avec un sens élevé de l'amour de ce pays, soucieux du bien commun, rompus à la bonne gouvernance, ayant une probité morale et une capacité intellectuelle doublée d'une expérience éprouvée; bref, des hommes capables d'affronter les grands défis du monde moderne ».

11. Dans ce sens nous demandons à tous nos agents pastoraux de ne pas laisser des candidats aux élections se servir de nos structures, nos lieux de culte ou de nos assemblées ecclésiales pour leur campagne électorale. Non, certes que nous soyons opposés à leur promotion politique mais que nous souhaitons l'égalité de chances de chaque candidat et la liberté de conscience pour tous les fidèles.

12. Pour toutes ces raisons, frères et sœurs, nous ne devons plus perdre de temps. En ce moment, les tergiversations et les conciliabules interminables ne sont plus de mise. Notre peuple est essoufflé et ruiné. Le temps de la dictature, d'où qu'elle vienne, est révolu. Laissons notre peuple s'exprimer librement en souverain primaire par la voie des urnes. Comme au temps de Néhémie et de ses compagnons engageons-nous: «Vous voyez la détresse où nous sommes, Jérusalem est détruite, ses portes sont incendiées. Venez, reconstruisons les murs de Jérusalem et nous ne serons plus insultés. Levons-nous, s'écrièrent-ils, et bâtissons. Et ils affermirent leurs mains pour le bel ouvrage» (Ne.2,17-1B). 113. Confiants que le Seigneur est avec nous, nous vous exhortons, chers frères et sœurs, à cultiver les . valeurs démocratiques en agissant selon votre conscience et votre fois tout en évitant de céder à toute forme de provocations durant cette période délicate de notre histoire. Car, «si Dieu est pour nous qui sera contre nous? (...). Qui nous séparera de l'amour du Christ? (...). Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par Celui qui nous a aimés» (Rm B, 31.35.37).

Que la Vierge Marie Notre Dame du Congo et Notre Mère intercède pour nous.

Donné à Bukavu, le 18 juin 2006, en la solennité du Saint-Sacrement.

LL.EE. Archevêque et Evêques du Kivu,

. S.E. Mgr Franços-Xavier MAROY, Archevêque de Bukavu
. S.E. Mgr Faustin NGABU, Evêque de Goma
. S.E. Mgr Jean-Pierre TAFUNGA, Evêque d'Uvira
. S.E. Mgr Théophile KABOY, Evêque de Kasongo et Administrateur apostolique de Kindu
. S.E. Mgr Melchisédech SIKULI, Evêque de Butembo

ASSEMBLEE EPISCOPALE PROVINCIALE DE BUKAVU B.P. 3324 Bukavu-RD Congo.

Back to top

 

Home | About | Contact